La brasserie

La Bière philosophale

À l'origine, une bière, la Real Ale...

Tout commence par une bière, la real-ale, ancêtre de la Coreff Ambrée, pure malt 100% naturelle (la trad pour les intimes). Bière artisanale originaire d’outre-manche, elle est le symbole d’une tradition celtique et brassicole, garantissant une bière vivante et authentique. Issue d’un brassage parfaitement maîtrisé, sans ajout artificiel de dioxyde de carbone, la ale (prononcez hè-i-le) est particulièrement digeste malgré son amertume prononcée. Grâce aux enseignements de Peter Austin, illustre maître brasseur de la brasserie Ringwood, le goût de la Coreff prolonge celui de ses soeurs celtes et devient un voyage par-delà les mers.

... et le secret de sa fabrication

Tout commence par l’Alchimie celte
La bière bretonne, c’est l’alchimie de quatre éléments : la terre, le feu, l’air et l’eau. L’essence de la symbolique Celte. Après, tout est une question de sens. Et ce n’est pas Sébastien Rouxel, maître brasseur Coreff, qui nous dira le contraire !

Comme on aime nos maîtres brasseurs quand ils sont passionnés ! Vas-y Sébastien, cuisine, invente… on adore goûter tes nouvelles créations. 

Mon métier est l’équilibre entre la chimie et la cuisine où se combinent précision des gestes et désir de créer sans cesse de nouvelles recettes.

Ensuite il faut trouver le lieux idéal pour brasser de la Coreff. En Bretagne, ça coule de source !
Le lieux où brasser une bière doit satisfaire de nombreux critères. La Bretagne était une évidence. Si, en 1985, la Bretagne paraissait un choix audacieux face aux traditions bien installées du nord de la France, elle devint ensuite une évidence : maternelle, maritime, terrienne et vierge, sa modernité brassicole restait à inventer.

Enfin, il faut une bonne dose de savoir-faire, parce que la bière, c’est tout un métier !
Fruit d’un long processus, plusieurs mois s’écoulent de la récolte de l’orge à l’embouteillage. Les différentes étapes du brassage peuvent varier en fonction de la tradition choisie par les brasseurs. À partir de là, le choix des levures, la quantité de houblon, l’ajout d’épices et la température de fermentation sont, pour ne citer que ces exemples, autant de variables et de possibilités qui donneront à la bière ses caractéristiques organoleptiques (en bref, ce qui titille nos papilles) et sa singularité. La fermentation, considérée comme une véritable alchimie, est longtemps restée énigmatique pour les brasseurs, qui l’expliquent à l’origine par l’union et l’interaction des différents éléments régissant l’univers, l’air, l’eau, le feu. 

Join our Newsletter

We'll send you newsletters with news, tips & tricks. No spams here.

Contact Us

We'll send you newsletters with news, tips & tricks. No spams here.